RÉFLECTOMÈTRE FIBRE OPTIQUE – OTDR II

  • Design inspiré des tablettes
  • Écran tactile haute résolution de 18 cm (7")
  • Dynamique de 36dB en monomode et 29dB en multimode
  • "iOLM": affiche clairement les évènements avec leurs seuils sous forme de diagrammes intuitifs
  • Statut "passe/échec" pour chaque évènement

HT €10 090

Démo
Infos

Aperçu

L’OTDR II est le premier réflectomètre inspiré des tablettes: pratique, léger et assez robuste pour être utilisé dans tous les environnements. Il offre ainsi une expérience utilisateur sans précédent avec son écran tactile renforcé de 7” (18cm), actuellement le plus performant du marché. Son interface intuitive et ses différentes aides embarquées permettent un apprentissage rapide. Convivial et très graphique avec des icônes claires, rapide à démarrer, il offre des modes d’analyses automatiques ou en temps réel, et la détection de macrocourbures.

Fonctionnalités

Fonctionnalités :

 

  • iOLM (Intelligent Optical Link Mapper) - configurations automatiques et analyses multiples sur un même lien pour des mesures optimisées indépendamment des caractéristiques de la fibre testée
  • Rapport édité en PDF directement par le testeur
  • Zone morte d’atténuation : 2,5 m en multimode/ 3 m en monomode et zone morte d’évènement : 0.5 m en multimode/0.7 m en monomode pour une parfaite localisation et caractérisation de ceux-ci
  • Quatre longueurs d'ondes (850/1300/1310/1550nm) pour les liens monomodes et multimodes
  • Chaque fibre est testée aux deux longueurs d'ondes dans un seul Autotest
  • La configuration automatique fournit les meilleures mesures possibles indépendamment du lien analysé
  • Fournit les résultats en quelques secondes seulement
  • Adaptateurs de connecteurs interchangeables avec une large variété de modèles
  • Transferts des résultats vers un PC via une clef USB ou un câble USB
  • Sonde d'inspection microscope optionnelle permettant d'examiner les connecteurs optiques et de sauvegarder les images pour les rapports
  • Résultats sous forme de "passe/échec" & détection des macrocourbures des fibres monomodes pour localiser les contraintes mécaniques ou les courbures, permettant un gain de temps lors de l'installation ou du dépannage
  • Peu encombrant et utilisable à une seule main
  • Coque de protection en caoutchouc épais
  • Batterie 1 lithium-ion assurant une autonomie d’au moins 12 heures
  • Garantie: 1 an. Étalonnage annuel recommandé
  • Valise de transport robuste pour les déplacements

Le réflectomètre optique portable... réinventé.

 

L’OTDR II exploite enfin la technique iOLM qui mesure et présente très pertinemment les liaisons optiques avec toutes leurs caractéristiques.

Ce logiciel embarqué avancé, transforme l’analyse d’une trace même la plus complexe, en une simple représentation synoptique intuitive, après pression sur un seul bouton. La fonctionnalité iOLM évite, sur des liaisons fibrées complexes, de réaliser plusieurs analyses OTDR successives. Les traces de réflectométries sont visualisables dans les rapports de test édités par l'appareil et sur PC via le logiciel fourni.

Pour les utilisateurs coutumiers d'OTDR traditionnels, une option logicielle embarquée permet de visualiser les traces OTDR sur le testeur et de les analyser manuellement si besoin.

L’incroyable autonomie batteries de 12 heures rassurera les techniciens. Ils pourront choisir différentes options comme le photomètre avec VFL ou la sonde d'inspection des connecteurs via USB. Contrairement aux réflectomètres traditionnels, l'OTDR II ne nécessite pas de bobines amorces de début et de fin, mais simplement des jarretières de 15m minimum d'où une économie conséquente d’investissement et de place.

 

Solution puissante tous vos besoins de tests optiques

 

L’OTDR II avec fonction iOLM offre une dynamique de 36dB en monomode et de 29dB en multimode, ainsi que des zones mortes réduites, ce qui permet de détecter efficacement des évènements rapprochés tels les jarretières sur des panneaux de brassage ou en datacenters. L’OTDR II est optimisé pour effectuer tous les tests point-à-point sur réseaux d’accès et peut aussi traverser les répartiteurs FTTX en 1x32.

 

Tirez le meilleur du post-traitement de vos données

 

Le logiciel PC standard, fourni de base, permet de visionner les traces et de générer des rapports un par un.
La version optionnelle - FastReporter2 - est le complément idéal de votre OTDR II pour éditer en série plusieurs traces OTDR ainsi que les analyses réalisées par la sonde microscope, le tout dans un document pdf détaillé. Ce logiciel de post-traitement offre une gestion performante des rapports dans un environnement intuitif. Une version gratuite d’essai de 30 jours du FastReporter2 est incluse avec tout OTDR II.

Vous pouvez également éditer individuellement vos rapports directement dans l'appareil, en format pdf.

Si vous souhaitez obtenir plus d'informations concernant les différences entre la version basique et la version complète du logiciel du FastReporter2, veuillez consulter le tableau en dessous.

 

iOLM - Simplifier les tests OTDR

 

IDEAL Networks relève ces défis en proposant un meilleur moyen d’expertiser les liaisons optiques :

L’iOLM (Intelligent Optical Link Mapper) remplace les graphiques compliqués à interpréter par un diagramme facile à lire présentant tous les évènements détectés le long du lien optique et indiquant l’état succès/échec pour chaque évènement, selon des seuils.
Cette application, basée sur les mesures de réflectométrie, est conçue pour simplifier les analyses en évitant de configurer les paramètres, d’analyser et d’interpréter de multiples traces OTDR complexes. Son algorithme évolué définit automatique les paramètres de mesures et le nombre d’acquisitions, selon le lien testé. En envoyant des impulsions de différentes largeurs sur les multiples longueurs d’ondes, l’iOLM combine ensuite tous ces résultats et identifie avec une résolution maximale les défauts, simplement en actionnant un bouton.

 

Localisateur visuel de défauts (VFL)

Le VFL laser rouge permet de repérer visuellement les cassures, pincements, connecteurs et soudures défectueux, en plus des autres causes d’atténuation du signal.

Cet outil de dépannage de premier niveau indispensable devrait faire parti de la trousse à outils universelle de tous les techniciens. Il est intégré en standard dans les OTDR II et peut aussi être combiné avec et dans le module de photométrie optionnel. Le VFL a une portée de 5kms sur les liens monomodes ou multimodes.

Module de photométrie et VFL

Le wattmètre optique (capteur GeX) peut mesurer des très fortes puissances: jusqu’à +27 dBm, soit la valeur la plus élevée du marché. Ce niveau est essentiel pour des réseaux hybrides fibre-coaxial (HFC) ou tout  autres signaux très puissants. Utilisé avec une source lumineuse compatible à commutation automatique de lambda, le photomètre se synchronisera automatiquement sur la bonne longueur d’onde, évitant ainsi tout risque d’erreur de mesure.

L'installation de cette option est très simple et rapide et ne nécessite pas de mise à jour du logiciel embarqué. Il vous suffit simplement de retirer le module VFL et de mettre le nouveau à la place.

  • Sept longueurs d’onde standards sont calibrées et mémorisées

 

Inspection et certification des connecteurs optiques
- La première étape essentielle avant de lancer un test OTDR

 

Prendre le temps d’inspecter systématiquement les connecteurs optiques en utilisant une sonde microscope IDEAL Networks peut éviter de nombreux problèmes qui pourraient survenir plus tard. Vous économiserez alors du temps, de l’argent et des ennuis !

 

Saviez-vous que l'état du connecteur de votre OTDR II/iOLM a également une importance primordiale ?

 

Des connecteurs sales, sur le port de l’OTDR ou sur les jarretières d'amorce ou de brassage, peuvent dégrader vos résultats de tests, et même causer des dégâts irréversibles lors des raccordements.
Il est donc essentiel de vérifier systématiquement tous ces connecteurs, et ce régulièrement, afin de s’assurer qu’ils ne sont pas endommagés ou sales. En faisant de l’inspection la première étape de l’utilisation de votre OTDR, vous optimiserez ses performances et votre propre efficacité.

Comparaison entre le logiciel PC fourni de base et celui proposé en option (FastReporter2) qui est accessible en période d'essai gratuite pendant un mois :

Applications

  • Certifications de Niveau 2 des installations fibres optiques nécessitant un test de réflectométrie selon les normes internationales ISO/IEC et TIA
  • Dépannage des liens fibrés et localisation des défauts
  • Construction des réseaux d'accès opérateurs et diagnostics
  • Certifications optiques des liens
  • Datacenters et réseaux locaux d’entreprises       
  • Caractérisations des réseaux LAN & WAN

Modèle

R230000

OTDR II – OTDR Quad (850/1300/1310/1550) avec fonctions iOLM (Intelligent Optical Link Mapper)

Kit Content

OTDR Quad avec fonctions iOLM & iCERT (certification selon les normes internationales), adaptateurs SC (SC/APC en monomode et SC/UPC en multimode), localisateur visuel de défauts (VFL), chargeur/alimentation secteur, batterie, et valise de transport

HT €10 090

Accessoires

R230002

Option sonde microscope d'inspection des connecteurs avec adaptateur universel pour férules de 2,5mm - étui souple

HT €2 160

SOFT230OTDR

 Option visualisation des traces OTDR II

HT €1 880

R230050

Option Localisateur visuel de défauts et photomètre multimode et monomode, adaptateurs SC/UPC

HT €880

R230051

Option Logiciel PC FastReporter2

Vous trouvez une comparaison entre la version basique et la version complète sous "Fonctionalités".

HT €470

R230052

Batterie (1)

HT €250

R230053

 Chargeur/alimentation secteur (UK/EU/US)

HT €57

R230054

Adaptateur FC

HT €90

R230055

Adaptateur ST 

HT €90

R230056

Adaptateur SC

HT €90

R230057

Adaptateur LC

HT €160

R230058

Adaptateur FC pour l’option photomètre OTDR II

HT €66

R230059

Adaptateur ST pour l’option photomètre OTDR II

HT €66

R230060

Adaptateur SC pour l’option photomètre OTDR II

HT €66

R230061

Adaptateur LC pour l’option photomètre OTDR II

HT €140

R230062

Adaptateur universel de 1,25mm, pour l’option photomètre OTDR II

HT €150

R230063

Adaptateur universel de 2,5mm, pour l’option photomètre OTDR II

HT €150

R230064

Adaptateur pour traversées de cloisons SC/APC, pour la sonde d’inspection microscope (R230002)

HT €110

R230065

Adaptateur pour traversées de cloisons ST, pour la sonde d’inspection microscope (R230002)

HT €66

R230066

Adaptateur pour férules universelles PC de 1,25 mm, pour la sonde d’inspection microscope (R230002)

HT €66

R230067

Adaptateur pour férules universelles APC de 1,25 mm, pour la sonde d’inspection microscope (R230002)

HT €110

R230068

Adaptateur pour férules universelles PC de 2,5 mm en PC, pour la sonde d’inspection microscope (R230002)

HT €66

R230069

Adaptateur pour férules universelles APC de 2,5 mm, pour la sonde d’inspection microscope (R230002)

HT €110

R230074

Valise de transport semi-rigide

HT €130

Téléchargements

FAQs

Q : Qu'est-ce que l'iOLM ?

R : L'Intelligent Optical Link Mapper transforme une trace OTDR en une interprétation graphique synthétisant de manière didactique la cartographie du lien testé

Q : Pourquoi ai-je besoin d'un OTDR haut de gamme si je souhaite uniquement effectuer des tests sur des liens courts comme on peut en trouver dans des réseaux backbone ou en datacenters ?

R : Le défi à relever concerne particulièrement les faibles distances entre les connecteurs et aussi entre des épissures. Pour pouvoir analyser ces liaisons et établir des résultats passe/échec il faut absolument caractériser cela avec un OTDR  très performant possédant de très faibles zones mortes et une grande dynamique.  L'OTDR II peut ainsi détecter précisément des évènements distants de 80cm les uns des autres

Q : Mais .... cet OTDR est assez onéreux ?

R : Effectivement, ce n'est pas l'instrument le moins cher du marché.  Certains autres OTDR sont certes moins onéreux que nos appareils mais ils ne sont pas capables de tester des réseaux d'entreprise & campus car le défi à relever dans ces environnements concerne la combinaison de liens très courts avec de nombreux connecteurs et épissures. Les OTDR d'entrée de gamme, ne pouvant pas envoyer des impulsions courtes - indispensables pour une fine résolution et une précision optimale - ne peuvent pas "voir" les évènements proches, individuellement; ils donnent donc des résultats incomplets

Q : Mais... l'OTDR II est-il un vrai OTDR car il ne montre pas les courbes ?

R : L'OTDR II est en effet un OTDR extrêmement précis. La fonction de test "iOLM" (intelligent optical link mapper) donne une toute nouvelle dimension aux OTDR puisque vous n'aurez plus à essayer d'interpréter la courbe de réflectométrie avec ses évènements. Si vous souhaitez tout de même voir les traces OTDR classique, celles-ci apparaissent dans les rapports directement édités par le testeur - et aussi sur le PC via le logiciel fourni; vous pouvez également acquérir le logiciel PC optionnel de traitement en série des traces SOFT230OTDR

Q : Quels testeurs IDEAL Networks permettent d'effectuer une certification optique de Niveau 1 / Niveau 2 ?

R : L'OC I et le FiberTEK III testent le Niveau 1. L'OTDR II, le Niveau 2 en complément

Q : Vous souhaitez effectuer des certifications de Niveau 1 (avec un kit de photométrie OLTS) et de Niveau 2 (avec un OTDR) ?

R : La certification de Niveau 2 vient compléter celle de Niveau 1. En d'autres termes, elle nécessite en premier lieu de mesurer l'atténuation du lien avec un kit source lumineuse & photomètre (OLTS) puis dans un deuxième temps de réaliser une réflectométrie avec un OTDR. C'est d'ailleurs pour cela que de nombreux OTDR intègrent un puissance-mètre qui permet de stocker les deux types de mesures dans un seul outil pour ensuite fournir un rapport unique.

Q : Lors du test de 2 fibres optiques avec un OLTS, ces dernières peuvent-elles être bouclées à l'extrémité pour qu'une personne puisse les certifier avec un seul appareil à partir d'un seul coté, ou chaque fibre doit être mesurée séparément ?

R : Réaliser une boucle n'est pas reconnu comme étant une méthode de test OLTS car si l'atténuation est trop importante, vous ne pourrez pas savoir quelle fibre rencontre un problème. Si vous disposez d'un OTDR avec l'option photomètre embarqué, vous pourrez utiliser une source externe et autonome à l'opposé de l'extrémité du câblage pour pouvoir tester chaque fibre séparément. L'OTDR donc avec son puissance-mètre embarqué est très pratique car les résultats pour chacune des certifications de Niveau 1 et 2 peuvent être stockés dans un seul appareil.

Q : Les tests OLTS et OTDR nécessitent-ils un test bidirectionnel ?

R : Les normes n'imposent pas ce type de test dans les deux directions. Pour la fibre multimode, elles requièrent une mesure sur 1 seule longueur d'onde; le faire sur 2 longueurs d'onde est optionnel. Concernant la fibre monomode en revanche, 2 longueurs d'onde sont fortement recommandées pour deux raisons : D'abord, les liens monomodes sont en général assez longs et l'atténuation totale peut différer entre les 2 mesures car les courbures subies par les fibres impactent différemment selon la longueur d'onde. Ensuite mais surtout, ce test permet de différencier une courbure d'une épissure. En effet la perte pour une courbure n'est pas la même en fonction de la longueur d'onde, alors qu'avec une soudure elle sera quasiment identique. Le logiciel embarqué des OTDR considère qu'un évènement avec une atténuation similaire aux deux longueurs d'onde est une épissure et qu'un évènement ayant différentes valeurs d'atténuation est une courbure. C'est la seule façon de différencier correctement une épissure d'une courbure.

Le test bidirectionnel est également utile car il permet de repérer les désadaptations de types de fibres entre elles. L'atténuation avec un OLTS ou un OTDR devrait être la même peu importe la direction. Pourtant, si différents types de fibre optique sont raccordés tels que la fibre multimode avec de la monomode, ou des multimodes en à 50 avec 62,5µm, ou des monomodes avec les ouvertures numériques distinctes, l'atténuation variera alors d'une direction à l'autre. Grâce à un kit de photométrie OLTS, vous connaîtrez l'atténuation complète du lien et un écart indiquera des fibres non uniformisées.

Un OTDR affichera l'emplacement exact de cet écart. Une épissure mesurée dans une direction peut donner +0,5 dB (donc du gain) et dans l'autre -0,3 dB (donc une perte ce qui est plus normal). Additionnées et moyennées, ces mesures donnent un résultat de -0,2 dB qui correspond à la valeur réelle de l'épissure. Les normes n'imposent pas de lancer un test bidirectionnel. Ce dernier est purement optionnel et localise des problèmes (comme le présente cet exemple)

Q : Le test de Niveau 1 nécessite-t-il de mesurer la polarité et la longueur ?

R : Il n'est pas indispensable d'identifier la polarité des fibres, mais c'est une bonne raison pour lancer un test bidirectionnel. Si les fibres sont testées dans les deux sens, la polarité n'a pas d'importance. Les câblages sont censés être installés pour que les TX (transmission) & RX (réception) soient inversés mais il s'agit là d'un problème de documentation plutôt que d'un souci de test. 

Les exigences pour mesurer la longueur dépendent de la norme choisie. Les standards TIA/ISO imposent une limite de longueur de 90 m pour un lien fibré horizontal tout comme le câblage cuivre donc il faut mesurer la longueur du lien. Ces normes requièrent également des seuils pour l'atténuation linéique (en dB/km). Par exemple en multimode, à 850 elle doit être inférieure à 3,5 dB/km; uniquement sur le tronçon fibré sans connecteurs ou soudures. Pour pouvoir effectuer ce calcul, la longueur du câblage doit donc être mesurée. Ceci est compliqué avec un OLTS car ce kit ne permet pas de savoir combien de connecteurs et soudures se trouvent sur le lien ni leur influence sur l'atténuation totale affichée. En réalité, un OTDR est la seule façon de mesurer précisément la longueur du câble.

Certaines normes comme la IEEE 10GBase-SX (10 Gbps @ 850 nm) disposent uniquement d'un critère sur l'atténuation maximum totale, et n'intègrent pas la longueur. Ainsi, du moment que la perte totale ne dépasse pas la limite autorisée, la longueur du câblage n'a aucune importance. On voit bien qu'il existe de réelles différences entre les standards TIA/ISO et les IEEE.

Les normes TIA/ISO sont rédigées sans faire référence à une application spécifique. Elles sont conçues pour fournir une méthode d'installation pour des systèmes de câblages génériques qui pourront supporter diverses applications.

Les limites IEEE sont elles, dédiées pour chaque application. Elles permettent à l'utilisateur de s'assurer qu'une application ciblée fonctionnera parfaitement sur le lien certifié ou pas. Dans la réalité les installateurs de réseaux sont rarement au courant des intentions du futur propriétaire en terme d'applications prévues; par conséquent, ils testent la plupart du temps en suivant les normes génériques TIA/ISO. La plupart des normes IEEE précisent des longueurs de liens minimum pour les différentes types de fibres multimodes : OM1, OM2, OM3, OM4 et OM5. Cela signifie simplement que la bande passante spécifiée par le type de fibre est accessible à partir de cette distance minimum. Il ne s'agit pas d'une limite de longueur et la bande passante pourra être disponible pour les fibres qui dépasseraient ces distances.

Q : Quelle est la garantie pour l'OTDR II ?

R : La garantie est 1 an.

Q : Est-ce que l'OTDR II demande un étallonage ?

R : Nous recommandons un étallonage annuel.

Guide de commande OTDR II/OC I d’IDEAL Networks

Cliquez ici.

Processus d'activation et d'enregistrement dans le FastReporter2 d'IDEAL Networks

Cliquez ici.