KIT DE PHOTOMÉTRIE - FiberTEK III

Fonctionnalités

  • Mesures des pertes d’atténuations (dB)
  • Modules multimodes et monomodes
  • Compatible Encircled Flux (kit optionnel)
  • Laser rouge visible embarqué pour la détection des défauts
  • Certification Fibre Niveau 1 (Tier 1)
  • Conforme aux standards TIA/ISO/IEC

HT €3 925 à €7 895

Démo

Aperçu

Economisez jusqu’à 2000€ ! Cliquez ici pour la promotion.

Les adaptateurs fibre optique optionnels FiberTEK III sont utilisés avec les LanTEK III pour la certification simple et rapide de liens monomodes et multimodes aux bandes passantes élevées, y compris les tests "Encircled Flux".

Sur les fibres, pour détecter les défauts d'extrémités, les adaptateurs FiberTEK III intègrent une source de lumière rouge visible qui aide à repérer les contraintes et localiser les interfaces. 

Les têtes optiques FiberTEK FDX fournissent des mesures d'atténuations optiques (exprimées en dB) répondant aux exigences de certification de niveau 1 (Tier 1).

Disponible en multi-mode (850/1300nm) et en mono-mode (1310/1550nm).

Cliquez ici pour les certificateurs LanTEK III

Cliquez ici pour le logiciel d'exploitation de tests IDEAL DATACENTER

Cliquez ici pour l'application gratuite IDEAL AnyWARE

Fonctionnalités

 

 

 

Assistant de paramétrages

Sélectionner la méthode de calibrage (1 ou 3 cordons) puis le mode de test (Boucle I Normal), (Unidirectionnel I Bidirectionnel).

Test automatisé

Effectue un Autotest complet via l'interface graphique intuitive afin de réduire les erreurs et d'assurer la précision des certifications

Examen des résultats

Affiche les résultats de certification niveau 1

  • Normes de tests ISO/TIA/IEEE
  • Résultat BON/MAUVAIS
  • Affaiblissement en dB de chaque fibre et à chaque longueur d'onde
  • Affaiblissement en dB dans chaque direction (lors de tests bidirectionnels)
  • Longueur du lien fibré
  • Marge en dB /Marge de manœuvre

Applications

L’application principale du FiberTEK III est le test de  câblage de fibre optique multimodes et monomode en paires torsadées dans un LAN ou des applications de campus. Sa fonction principale est de mesurer l’ atténuation et la longueur d’un lien en fibre optique. (également connu comme “certification de niveau 1” ).
Le test peut être effectué aussi bien pendant l’installation que la localisation de défaut.

  • Certification de performance des câbles aux normes ISO 11801 et TIA 568-C
  • Répond aux spécifications de câblage selon les exigences des ingénieurs, concepteurs et des clients
  • Fourni la preuve d'un bon travail lorsque le client ne demande pas de tests de certification
  • Éviter les appels après l'installation en identifiant les défauts pendant que les équipes techniques sont sur le site
  • Convertir les appels sous garantie en appels de services facturables
  • Dissocier les problèmes dûs aux équipements actifs et ceux dûs au câblage

Installation de :

  • Câblage  vertical de bâtiment (“câblage secondaire”)
  • Câblage entre bâtiments et câblage entre campus (câblage primaire)
  • Câblage FTTD (Fibre jusqu'au bureau)  ("câblage tertiaire")
  • Câblage  pour l'immotique  (automatisation des bâtiments)
  • Câblage pour l'automatisation industriel
  • Câblage d'antenne satellite

Modèles

FiberTEK III MM

Kit photométrie multimode avec sources Led pour LanTEK III. Compatible avec tous les LanTEK II (disponibilité prévu Q2 / 16) et modèles LanTEK III.

Contenu :

Deux modules multimodes FiberTEK III, Valise de transport semi rigide, adaptateurs pour modules SC, FC, ST (2 de chaque), cordons de brassage SC-SC, MMF 6 x 50µm conformes à la norme ISO/IEC14763-3, un guide de prise en main.

Référence :

R164005

 

HT €3 925

FiberTEK III SM

Kit photométrie monomode avec sources Laser pour LanTEK III. Compatible avec tous les LanTEK II (disponibilité prévu Q2 / 16) et modèles LanTEK III.

Contenu :

Deux modules multimodes FiberTEK III, Valise de transport semi rigide, adaptateurs pour modules SC, FC, ST (2 de chaque), cordons de brassage SC-SC, MMF 6 x 9µm conformes à la norme ISO/IEC14763-3, un guide de prise en main.

Référence :

R164006

HT €4 495

FiberTEK III MM SM

Kit photométrie combiné - Multimode + Monomode pour LanTEK III. Compatible avec tous les LanTEK II (disponibilité prévu Q2 / 16) et modèles LanTEK III.

Contenu :

Deux modules multimodes FiberTEK III, deux modules monomode FiberTEK III, une Valise de transport semi rigide verrouillable, adaptateurs  SC,FC, ST  pour modules (2 de chaque), cordons de brassage SC-SC, MMF 6 x 9µm, 6 x 50µm conformes à la norme ISO/IEC14763-3, un guide de prise en main.

Réeférence :

R164007

HT €7 895

Accessoires

R164050

Fibre "Encircled Flux" 50 / 125um en SC/SC - permet de respecter les dernières normes de certification fibre optique de 2016 lors de test de fibre multimode.

HT €688

R164051

Fibre "Encircled Flux" 50 / 125um en SC/LC - permet de respecter les dernières normes de certification fibre optique de 2016 lors de test de fibre multimode.

HT €688

R164053

Kit de câblage SC/PC MM 50/125μm.

Contenu du kit : 6 x câbles 50/125 um SC - SC, 4 x coupleurs SC - SC, 1 x étui

HT €120

R164054

Kit de câblage FC/PC MM 50/125μm.

Contenu du kit : 6 x câbles 50/125 um FC/PC - FC/PC, 4 x coupleurs FC/PC - FC/PC, 1 x étui

HT €120

R164055

Kit de câblage ST/PC MM 50/125μm.

Contenu du kit : 6 x câbles 50/125 um ST - ST, 4 x coupleurs ST - ST, 1 x étui

HT €120

R164056

Jarretières et coupleurs en LC 50/125μm

Contenu du kit : 6 x câbles 50/125 um LC - LC, 2 x coupleurs LC - LC, 1 x étui

HT €120

R164057

Kit de câblage SC/PC MM 9/125μm.

Contenu du kit : 6 x câbles 9/125 um SC - SC, 4 x coupleurs SC - SC, 1 x étui

HT €115

R164058

Kit de câblage FC/PC MM 9/125μm.

Contenu du kit : 6 x câbles 9/125 um FC/PC - FC/PC, 4 x coupleurs FC/PC - FC/PC, 1 x étui.

HT €115

R164059

Jarretières et coupleurs en LC 9/125μm.

Contenu du kit : 6 x câbles 9/125 um LC - LC, 4 x double coupleurs LC - LC, 1 x étui.

HT €120

R164060

Adaptateurs SC, FC et ST

HT €35

R164061

Kit de câblage et adaptateur en LC MM 50/125μm.

Contenu du kit : 6 x câbles 50/125 um LC - LC, 6 x câbles 50/125 um LC - SC, 4 x coupleurs LC - LC, 2 adaptateurs récepteurs Photodiode avec boîtier, 1 x étui.

HT €495

R164062

Kit de câblage et adaptateur en LC MM 9/125μm.

Contenu du kit : 6 x câbles 9/125 um LC - LC, 2 x (lot de 3) câbles 9/125 um LC - SC, 4 x coupleurs LC - LC, 2 adaptateurs récepteurs Photodiode avec boîtier, 1 x étui.

HT €495

R164063

1 valise de transport pour FiberTEK III

HT €155

R164064

Adaptateur Rx en LC pour MM et SM, séparément.

Contenu du kit : 1 x adaptateur récepteur LC avec boîtier

HT €365

Téléchargements

FAQs

Q : Quelle est la différence entre la fibre monomode et multimode ?

R : La fibre multimode a un plus grand diamètre de cœur, de 50 ou 62,5 microns, comparé au 9 microns pour la fibre monomode. Le plus grand diamètre de cœur de la fibre multimode capture plus de lumière que celui de la fibre monomode permettant d'utiliser des sources de lumière LED de faible puissance. La bande passante maximum de la fibre multimode est inversement proportionnelle à la longueur, autrement dit, doubler la longueur d'un câble multimode réduit sa bande passante de moitié. La fibre multimode est typiquement limitée à la longueur de  2 000 mètres.

La fibre monomode nécessite d'utiliser une source de lumière laser plus puissante et plus coûteuse, mais ne sacrifie pas la bande passante à la distance. La fibre monomode peut être utilisée sur des longueurs allant jusqu'à 40 000 mètres tout en soutenant des débits de 10 Gigabits.

Q : Quels LanTEK III acceptent les modules optionnels fibre optique ?

R : Les deux modèles LanTEK III-500 et LanTEK III -1000 prennent en charge les adaptateurs FiberTEK III

Q : LanTEK II supporte-t-il les FiberTEK III ?

R : Oui tout à fait

Q : LanTEK III supporte-t-il les FiberTEK II ?

R : Non, ce n’est pas compatible

Q : Puis-je mesurer des liens fibre sur connecteurs MPO avec FiberTEK III ?

R : Pas directement. En raison de la très faible répétabilité mécanique lors des déconnexions et re-connexions des MPO, IDEAL recommande toujours d'utiliser des cordons hybrides MPO vers SC ou LC (fan-out)

Q : Quels testeurs IDEAL Networks permettent d'effectuer une certification optique de Niveau 1 / Niveau 2 ?

R : L'OC I et le FiberTEK III testent le Niveau 1. L'OTDR II, le Niveau 2 en complément.

Q : Vous souhaitez effectuer des certifications de Niveau 1 (avec un kit de photométrie OLTS) et de Niveau 2 (avec un OTDR) ?

R : La certification de Niveau 2 vient compléter celle de Niveau 1. En d'autres termes, elle nécessite en premier lieu de mesurer l'atténuation du lien avec un kit source lumineuse & photomètre (OLTS) puis dans un deuxième temps de réaliser une réflectométrie avec un OTDR. C'est d'ailleurs pour cela que de nombreux OTDR intègrent un puissance-mètre qui permet de stocker les deux types de mesures dans un seul outil pour ensuite fournir un rapport unique.

Q : Lors du test de 2 fibres optiques avec un OLTS, ces dernières peuvent-elles être bouclées à l'extrémité pour qu'une personne puisse les certifier avec un seul appareil à partir d'un seul coté, ou chaque fibre doit être mesurée séparément ?

R : Réaliser une boucle n'est pas reconnu comme étant une méthode de test OLTS car si l'atténuation est trop importante, vous ne pourrez pas savoir quelle fibre rencontre un problème. Si vous disposez d'un OTDR avec l'option photomètre embarqué, vous pourrez utiliser une source externe et autonome à l'opposé de l'extrémité du câblage pour pouvoir tester chaque fibre séparément. L'OTDR donc avec son puissance-mètre embarqué est très pratique car les résultats pour chacune des certifications de Niveau 1 et 2 peuvent être stockés dans un seul appareil.

Q : Les tests OLTS et OTDR nécessitent-ils un test bi-directionnel ?

R : Les normes n'imposent pas ce type de test dans les deux directions. Pour la fibre multimode, elles requièrent une mesure sur 1 seule longueur d'onde; le faire sur 2 longueurs d'onde est optionnel. Concernant la fibre monomode en revanche, 2 longueurs d'onde sont fortement recommandées pour deux raisons : D'abord, les liens monomodes sont en général assez longs et l'atténuation totale peut différer entre les 2 mesures car les courbures subies par les fibres impactent différemment selon la longueur d'onde. Ensuite mais surtout, ce test permet de différencier une courbure d'une épissure. En effet la perte pour une courbure n'est pas la même en fonction de la longueur d'onde, alors qu'avec une soudure elle sera quasiment identique. Le logiciel embarqué des OTDR considère qu'un évènement avec une atténuation similaire aux deux longueurs d'onde est une épissure et qu'un évènement ayant différentes valeurs d'atténuation est une courbure. C'est la seule façon de différencier correctement une épissure d'une courbure.

Le test bidirectionnel est également utile car il permet de repérer les désadaptations de types de fibres entre elles. L'atténuation avec un OLTS ou un OTDR devrait être la même peu importe la direction. Pourtant, si différents types de fibre optique sont raccordés tels que la fibre multimode avec de la monomode, ou des multimodes en à 50 avec 62,5µm, ou des monomodes avec les ouvertures numériques distinctes, l'atténuation variera alors d'une direction à l'autre. Grâce à un kit de photométrie OLTS, vous connaîtrez l'atténuation complète du lien et un écart indiquera des fibres non uniformisées.

Un OTDR affichera l'emplacement exact de cet écart. Une épissure mesurée dans une direction peut donner +0,5 dB (donc du gain) et dans l'autre -0,3 dB (donc une perte ce qui est plus normal). Additionnées et moyennées, ces mesures donnent un résultat de -0,2 dB qui correspond à la valeur réelle de l'épissure. Les normes n'imposent pas de lancer un test bidirectionnel. Ce dernier est purement optionnel et localise des problèmes (comme le présente cet exemple)

Q : Le test de Niveau 1 nécessite-t-il de mesurer la polarité et la longueur ?

R : Il n'est pas indispensable d'identifier la polarité des fibres, mais c'est une bonne raison pour lancer un test bidirectionnel. Si les fibres sont testées dans les deux sens, la polarité n'a pas d'importance. Les câblages sont censés être installés pour que les TX (transmission) & RX (réception) soient inversés mais il s'agit là d'un problème de documentation plutôt que d'un souci de test. 

Les exigences pour mesurer la longueur dépendent de la norme choisie. Les standards TIA/ISO imposent une limite de longueur de 90 m pour un lien fibré horizontal tout comme le câblage cuivre donc il faut mesurer la longueur du lien. Ces normes requièrent également des seuils pour l'atténuation linéique (en dB/km). Par exemple en multimode, à 850 elle doit être inférieure à 3,5 dB/km; uniquement sur le tronçon fibré sans connecteurs ou soudures. Pour pouvoir effectuer ce calcul, la longueur du câblage doit donc être mesurée. Ceci est compliqué avec un OLTS car ce kit ne permet pas de savoir combien de connecteurs et soudures se trouvent sur le lien ni leur influence sur l'atténuation totale affichée. En réalité, un OTDR est la seule façon de mesurer précisément la longueur du câble.

Certaines normes comme la IEEE 10GBase-SX (10 Gbps @ 850 nm) disposent uniquement d'un critère sur l'atténuation maximum totale, et n'intègrent pas la longueur. Ainsi, du moment que la perte totale ne dépasse pas la limite autorisée, la longueur du câblage n'a aucune importance. On voit bien qu'il existe de réelles différences entre les standards TIA/ISO et les IEEE.

Les normes TIA/ISO sont rédigées sans faire référence à une application spécifique. Elles sont conçues pour fournir une méthode d'installation pour des systèmes de câblages génériques qui pourront supporter diverses applications.

Les limites IEEE sont elles, dédiées pour chaque application. Elles permettent à l'utilisateur de s'assurer qu'une application ciblée fonctionnera parfaitement sur le lien certifié ou pas. Dans la réalité les installateurs de réseaux sont rarement au courant des intentions du futur propriétaire en terme d'applications prévues; par conséquent, ils testent la plupart du temps en suivant les normes génériques TIA/ISO. La plupart des normes IEEE précisent des longueurs de liens minimum pour les différentes types de fibres multimodes : OM1, OM2, OM3, OM4 et OM5. Cela signifie simplement que la bande passante spécifiée par le type de fibre est accessible à partir de cette distance minimum. Il ne s'agit pas d'une limite de longueur et la bande passante pourra être disponible pour les fibres qui dépasseraient ces distances.