KIT CERTIFICATEURS DE PHOTOMÉTRIE – OC I

  • Certification Fibre Niveau 1 (Tier 1)
  • Conception de type tablette
  • Appareils complets aux deux extrémités
  • Certifications selon plusieurs normes
  • Edition directe des rapports en PDF
  • Conformité aux normes Encircled Flux (EF)
  • Post-traitement rapide des données
  • Conforme aux standards TIA/ISO/IEC

HT €9 200

Démo
Infos

Aperçu

Le kit de deux certificateurs de fibre OLTS (OC I) est le premier instrument de style tablette spécialement conçu pour les mesures d’atténuations optiques automatisées Niveau 1 en multimode à 850/1300nm et monomode à 1310/1550nm. Dédié aux réseaux LAN, campus et datacenters, avec son interface intuitive présentant des icônes claires, des assistances de configuration embarquées, un démarrage quasi immédiat et un éditeur de rapports embarqués il permet une prise en main rapide.

Fonctionnalités

Conception de type tablette

Avec l’affichage le plus convivial de l’industrie (écran tactile de 18 cm, haute résolution), le certificateur de fibre OC I fournit une expérience utilisateur sans précédent. Son interface intégrée Wi-Fi / Bluetooth permet une grande connectivité pour exporter les tests. OC I garantit une journée complète de travail sur le terrain avec 12 heures d’autonomie batterie et une mémoire interne de 150000 résultats de tests.

Appareils complets aux deux extrémités

L’appareil principal et l’appareil distant sont tous les deux similaires et complets ce qui maximise l’efficacité de chaque technicien :

  • Diagnostics affichés sur les deux appareils à la fin de chaque test
  • Chaque utilisateur peut aussi certifier les connecteurs optiques au moyen d’une sonde d’inspection optionnelle, sur le grand écran tactile

Avec ce concept OCI, le techniciens basé à l’extrémité du lien devient plus efficace car il a accès lui aussi à toutes les informations.

Certifications selon plusieurs normes

Le certificateur de fibre OC I permet de valider la conformité de la fibre selon les normes de câblage et applicatives et ce simultanément grâce aux résultats succès/échec donnés par fibre, longueur d’onde et selon aussi la longueur de lien. Vous pourrez ainsi certifier l’intégrité physique du câblage fibre avec ses épissures & connecteurs, ainsi que l’application à laquelle elle est destinée, comme IEEE ou le Fibre Channel. Par ailleurs, vous pourrez aussi personnaliser les seuils en fonction de vos propres critères.

Edition directe des rapports en PDF

Le certificateur de fibre OC I comprend un éditeur de rapports PDF qui permet de regrouper diverses mesures
en un simple rapport professionnel d’un format reconnu par l’industrie. Ce rapport indique l’état
de la certification succès/échec pour chaque norme testée et comprend un résumé des mesures avec les
marges, les anomalies, les données des jarretières de calibration terrain, Cette fonction complète parfaitement
le logiciel PC optionnel FastReporter 2 conçu pour le post-traitement en lot de grandes quantités de liens fibrés
et de mesures (atténuations, OTDR, inspections des connecteurs). 

Assistant embarqué de diagnostics

Grâce à son mode didactique qui guide pas à pas les techniciens pour réaliser les calibrations terrain avec
les jarretières selon les normes en vigueur et pour lire les résultats de mesures, le certificateur de fibre OC
I offre une méthode infaillible contre les erreurs de configurations et d’interprétations. OC I va encore plus
loin en diagnostiquant les causes possibles des échecs et en donnant des conseils pour résoudre les problèmes.

Flexibilité dans les différents modes de test

Vous aurez la possibilité de choisir entre différents mode de calibrage (fil de connexions 1, 2 et 3), un appareil de mesure unique ou bi-directionnel et lancer le test avec deux appareils mais également avec un seul en mode boucle.

Vous pourrez ainsi tester un grand nombre d’applications

Conformité aux normes Encircled Flux (EF)

Les OC I intègrent une source multimode compatible aux normes Encircled Flux (EF). En outre, afin de maximiser la précision des mesures et d’éviter des mauvais résultats, IDEAL Networks fournit des cordons de tests conformes aux exigences de la norme ISO/CEI 14763-3. Les cordons de test sont munis de connecteurs de haute qualité monté sur des fibres aux géométries rigoureusement contrôlées. Pour les tests multimodes, ceci permet de respecter les seuils Encircled Flux exigés par l’industrie directement en sortie des cordons de référence fournis, et ce sans avoir recours à un kit EF externe. Ces cordons de test de haute qualité sont moins fragiles et moins coûteux que ceux des kits spécifiques EF externes; cela contribue à réduire le coût
global des équipements.

Trois ans de tranquillité d’esprit pour les étalonnages usines

Le certificateur de fibre OC I a été rigoureusement testé pour être conforme aux standards de fiabilité et de durabilité les plus exigeants. Voilà pourquoi nous sommes confiants en garantissant un intervalle d’étalonnage de trois années. Vous pouvez vous fier à cet instrument pour obtenir des résultats précis tout en réduisant considérablement le coût de maintenance de votre certificateur (les frais d’étalonnage et les temps d’arrêt associés seront de fait divisés par trois).

Sonde semi-automatisée d’inspection des connecteurs optiques, optionnelle

Négliger de nettoyer, inspecter et certifier les connecteurs peut entraîner des problèmes techniques et chronophages représentant jusqu’à 80% des défaillances du réseau. Avec ses deux unités de test équipées de 2 sondes optionnelles, le kit OC I vous permet de certifier les connecteurs des deux extrémités de la liaison, dans le même élan que la certification Niveau 1. En conséquence, il est maintenant facile d’inclure la certification des connecteurs dans vos procédures de tests, sans compromettre l’efficacité des techniciens. Vous ne laisserez plus passer de connecteur potentiellement nuisibles qui pourraient de surcroit en polluer d’autres !

Puissant logiciel de visualisation et d’expertise des ferrules des connecteurs

  • Analyse automatisée avec résultats succès / échec des connecteurs
  • Résultats ultra-rapides en seulement quelques secondes par pression sur une seule touche
  • Rapports de test complets pour référencements
  • Sauvegarde des images et des résultats dans le testeur

Post-traitement rapide des données avec la version complète du logiciel PC optionnel FastReporter2

Les analyses des résultats de tests optiques présentent plusieurs défis, tels que les mesures d’atténuations, tests OTDR & iOLM, ou l’inspection des connecteurs. Conçu pour une analyse différée, le FastReporter 2 propose une gestion performante des données dans un environnement intuitif pour l’exploitant.

Applications

  • Certifications de Niveau 1 des installations en fibres optiques nécessitant des tests de photométrie selon les normes internationales ISO/IEC et TIA
  • Datacenters
  • Réseaux structurés d'entreprises

Modèle

R230000

Kit de certificateur en photométrie optique

Kit Content

Kit de certificateur en photométrie optique (OC I) 2 x unités de test OC I Quad, adaptateurs SC (SC/APC en monomode et SC/UPC en multimode), chargeurs/alimentations secteur, VFL, batteries, jarretières optiques, valise de transport

HT €9 200

Accessoires

R230002

Option sonde microscope d'inspection des connecteurs avec adaptateur universel pour férules de 2,5mm - étui souple

HT €2 160

R230070

Chargeur/alimentation secteur (UK/EU/US)

HT €57

R230054

Adaptateur FC

HT €90

R230055

Adaptateur ST 

HT €90

R230056

Adaptateur SC

HT €90

R230057

Adaptateur LC

HT €160

R230064

Adaptateur pour traversées de cloisons SC/APC, pour la sonde d’inspection microscope (R230002)

HT €110

R230065

Adaptateur pour traversées de cloisons ST, pour la sonde d’inspection microscope (R230002)

HT €66

R230066

Adaptateur pour férules universelles PC de 1,25 mm, pour la sonde d’inspection microscope (R230002)

HT €66

R230067

Adaptateur pour férules universelles APC de 1,25 mm, pour la sonde d’inspection microscope (R230002)

HT €110

R230068

Adaptateur pour férules universelles PC de 2,5 mm en PC, pour la sonde d’inspection microscope (R230002)

HT €66

R230069

Adaptateur pour férules universelles APC de 2,5 mm, pour la sonde d’inspection microscope (R230002)

HT €110

R230074

Valise de transport semi-rigide

HT €130

Téléchargements

FAQs

Q : Mais... L'OC I est cher ?

R : En effet, l'OC I n'est pas une solution de photométrie bon marché. Il s'agit en fait d'un kit automatisé de certifications fibres optiques constitué de 2 boîtiers identiques multimodes et monomodes, proposant en option une sonde d'inspection des connecteurs optiques. N'oubliez-pas que souvent ces testeurs, aussi appelés des multimètres optiques, sont souvent vendus seuls et non pas par deux comme l'OC I pour des tests complets en bidirectionnels, sur 2 fibres en même temps !

Q : Quels testeurs IDEAL Networks permettent d'effectuer une certification optique de Niveau 1 / Niveau 2 ?

R : L'OC I et le FiberTEK III testent le Niveau 1. L'OTDR II, le Niveau 2 en complément

Q : Vous souhaitez effectuer des certifications de Niveau 1 (avec un kit de photométrie OLTS) et de Niveau 2 (avec un OTDR) ?

R: La certification de Niveau 2 vient compléter celle de Niveau 1. En d'autres termes, elle nécessite en premier lieu de mesurer l'atténuation du lien avec un kit source lumineuse & photomètre (OLTS) puis dans un deuxième temps de réaliser une réflectométrie avec un OTDR. C'est d'ailleurs pour cela que de nombreux OTDR intègrent un puissance-mètre qui permet de stocker les deux types de mesures dans un seul outil pour ensuite fournir un rapport unique.

Q : Lors du test de 2 fibres optiques avec un OLTS, ces dernières peuvent-elles être bouclées à l'extrémité pour qu'une personne puisse les certifier avec un seul appareil à partir d'un seul coté, ou chaque fibre doit être mesurée séparément ?

R: Réaliser une boucle n'est pas reconnu comme étant une méthode de test OLTS car si l'atténuation est trop importante, vous ne pourrez pas savoir quelle fibre rencontre un problème. Si vous disposez d'un OTDR avec l'option photomètre embarqué, vous pourrez utiliser une source externe et autonome à l'opposé de l'extrémité du câblage pour pouvoir tester chaque fibre séparément. L'OTDR donc avec son puissance-mètre embarqué est très pratique car les résultats pour chacune des certifications de Niveau 1 et 2 peuvent être stockés dans un seul appareil.

Q : Les tests OLTS et OTDR nécessitent-ils un test bidirectionnel ?

R: Les normes n'imposent pas ce type de test dans les deux directions. Pour la fibre multimode, elles requièrent une mesure sur 1 seule longueur d'onde; le faire sur 2 longueurs d'onde est optionnel. Concernant la fibre monomode en revanche, 2 longueurs d'onde sont fortement recommandées pour deux raisons : D'abord, les liens monomodes sont en général assez longs et l'atténuation totale peut différer entre les 2 mesures car les courbures subies par les fibres impactent différemment selon la longueur d'onde. Ensuite mais surtout, ce test permet de différencier une courbure d'une épissure. En effet la perte pour une courbure n'est pas la même en fonction de la longueur d'onde, alors qu'avec une soudure elle sera quasiment identique. Le logiciel embarqué des OTDR considère qu'un évènement avec une atténuation similaire aux deux longueurs d'onde est une épissure et qu'un évènement ayant différentes valeurs d'atténuation est une courbure. C'est la seule façon de différencier correctement une épissure d'une courbure.

Le test bidirectionnel est également utile car il permet de repérer les désadaptations de types de fibres entre elles. L'atténuation avec un OLTS ou un OTDR devrait être la même peu importe la direction. Pourtant, si différents types de fibre optique sont raccordés tels que la fibre multimode avec de la monomode, ou des multimodes en à 50 avec 62,5µm, ou des monomodes avec les ouvertures numériques distinctes, l'atténuation variera alors d'une direction à l'autre. Grâce à un kit de photométrie OLTS, vous connaîtrez l'atténuation complète du lien et un écart indiquera des fibres non uniformisées.

Un OTDR affichera l'emplacement exact de cet écart. Une épissure mesurée dans une direction peut donner +0,5 dB (donc du gain) et dans l'autre -0,3 dB (donc une perte ce qui est plus normal). Additionnées et moyennées, ces mesures donnent un résultat de -0,2 dB qui correspond à la valeur réelle de l'épissure. Les normes n'imposent pas de lancer un test bidirectionnel. Ce dernier est purement optionnel et localise des problèmes (comme le présente cet exemple)

Q : Le test de Niveau 1 nécessite-t-il de mesurer la polarité et la longueur ?

R: Il n'est pas indispensable d'identifier la polarité des fibres, mais c'est une bonne raison pour lancer un test bidirectionnel. Si les fibres sont testées dans les deux sens, la polarité n'a pas d'importance. Les câblages sont censés être installés pour que les TX (transmission) & RX (réception) soient inversés mais il s'agit là d'un problème de documentation plutôt que d'un souci de test. 

Les exigences pour mesurer la longueur dépendent de la norme choisie. Les standards TIA/ISO imposent une limite de longueur de 90 m pour un lien fibré horizontal tout comme le câblage cuivre donc il faut mesurer la longueur du lien. Ces normes requièrent également des seuils pour l'atténuation linéique (en dB/km). Par exemple en multimode, à 850 elle doit être inférieure à 3,5 dB/km; uniquement sur le tronçon fibré sans connecteurs ou soudures. Pour pouvoir effectuer ce calcul, la longueur du câblage doit donc être mesurée. Ceci est compliqué avec un OLTS car ce kit ne permet pas de savoir combien de connecteurs et soudures se trouvent sur le lien ni leur influence sur l'atténuation totale affichée. En réalité, un OTDR est la seule façon de mesurer précisément la longueur du câble.

Certaines normes comme la IEEE 10GBase-SX (10 Gbps @ 850 nm) disposent uniquement d'un critère sur l'atténuation maximum totale, et n'intègrent pas la longueur. Ainsi, du moment que la perte totale ne dépasse pas la limite autorisée, la longueur du câblage n'a aucune importance. On voit bien qu'il existe de réelles différences entre les standards TIA/ISO et les IEEE.

Les normes TIA/ISO sont rédigées sans faire référence à une application spécifique. Elles sont conçues pour fournir une méthode d'installation pour des systèmes de câblages génériques qui pourront supporter diverses applications.

Les limites IEEE sont elles, dédiées pour chaque application. Elles permettent à l'utilisateur de s'assurer qu'une application ciblée fonctionnera parfaitement sur le lien certifié ou pas. Dans la réalité les installateurs de réseaux sont rarement au courant des intentions du futur propriétaire en terme d'applications prévues; par conséquent, ils testent la plupart du temps en suivant les normes génériques TIA/ISO. La plupart des normes IEEE précisent des longueurs de liens minimum pour les différentes types de fibres multimodes : OM1, OM2, OM3, OM4 et OM5. Cela signifie simplement que la bande passante spécifiée par le type de fibre est accessible à partir de cette distance minimum. Il ne s'agit pas d'une limite de longueur et la bande passante pourra être disponible pour les fibres qui dépasseraient ces distances.

Guide de commande OTDR II/OC I d’IDEAL Networks

Cliquez ici.

Processus d'activation et d'enregistrement dans le FastReporter2 d'IDEAL Networks

Cliquez ici.