O pour OTDR

08/12/2017

O pour OTDR

Par Dan Barrera, Responsable Produits pour les Testeurs de câblages de données, chez IDEAL Networks.

Pour installer ou maintenir un réseau fibre optique, on utilise un OTDR ou réflectomètre optique ; il permet en complément d’un test de photométrie, de réaliser une certification de Niveau 2.

Ce test offre un énorme avantage : fournir des informations détaillées sur les connecteurs, soudures, tronçons de fibre et cassures et offrir une cartographie de tous les composants ainsi que de leurs caractéristiques.

L’OTDR est l’appareil le plus puissant pour les dépannages car il va créer une représentation détaillée de tous les éléments induisant une perte dans la liaison. Auparavant utilisés pour cette maintenance exclusivement en raison de leur coût et de leur prise en main complexe, ils sont désormais aussi dédiés aux validations d’installations car beaucoup plus abordables techniquement et financièrement.

La représentation obtenue sur une installation neuve présente la localisation et les performances de chaque évènement de la liaison. Si un problème survient des mois ou années plus tard, un nouveau test OTDR pourra alors être comparé avec l’original afin de détecter immédiatement ce qui a changé dans le câblage et l'emplacement des problèmes potentiels.

Un OTDR réalise différentes mesures et classe tout ce qu'il « voit » dans deux catégories d'évènements : les non-réfléchissants et les réfléchissants.

Les évènements non-réfléchissants possèdent uniquement de la perte, sans aucune lumière réfléchie vers l'OTDR : ce sont les soudures (ou épissures) réalisées par des soudeuses ou réparations mécaniques, des macro courbures en monomode, et aussi la simple atténuation linéique de la fibre par elle-même.

Les évènements réfléchissants induisent une perte et de la lumière réfléchie vers l'OTDR en plus d’une perte : il s’agit de connecteurs, de cassures et de l'extrémité du lien.

Avec un OTDR, vous pourrez obtenir différents types de traces lors du test d'une même fibre car elles dépendent des paramètres de tests : la longueur d'onde, la durée d'acquisition et la largeur d'impulsion. Enfin, obtenir une simple trace OTDR parfaite pour un câblage donné est une question de compromis qui oppose simplement la résolution (netteté) à la portée dynamique (atténuation maximum qui peut être mesurée).

articles récents

  • La mise à jour logicielle gratuite pour le certificateur de câblage LanTEK III apporte de nouvelles fonctionnalités très utiles 14/08/2018


    IDEAL Networks a développé une nouvelle mise à jour logicielle gratuite pour son célèbre certificateur de câblage LanTEK III. Les installateurs pourront ainsi tester et certifier le câblage fibre et cuivre beaucoup plus facilement

    Lire la suite
  • Prochain webinaire gratuit dédié au support technique 10/08/2018

    Webinaire gratuit d’IDEAL Networks dédié au support technique au sujet de IDEAL DataCENTER.

    Lire la suite
  • Dépannage VoIP - Passage en revue du LanXPLORER Pro 09/08/2018

    Lorsque vous rencontrez des problèmes sur les systèmes VoIP, ce sont souvent des coupures pendant la conversation et une baisse de la qualité de la voix. Heureusement pour vous, notre équipement de test peut être utilisé pour déterminer les principaux éléments qui impactent la performance réseau et la qualité VoIP, vous assurant ainsi un dépannage efficace.

    Lire la suite
  • Nouvelle mise à jour logicielle pour tester les liens terminés par un connecteur RJ45 mâle raccordé sur un câble rigide (MPTL) avec le certificateur de câblage LanTEK III 09/08/2018

    IDEAL Networks, installation du câblage, certification du câblage,  liens terminés par un connecteur RJ45 mâle raccordé sur un câble rigide (MPTL), LanTEK III, certificateur de câblage, connecteurs RJ45, adaptateurs de Channel pour liens MPTL, test desliens MPTL, certifier les liens MPTL

    Lire la suite
  • Inversion de la tendance – Le câblage 1 paire Ethernet représente l'avenir 08/08/2018

    Pendant plus de 25 ans, les systèmes de câblage structurés pour les applications de données et de communication ont été normalisés pour obtenir un câble UTP, ScTP ou Sc/FTP équilibré 4 paires, qui aujourd'hui prend en charge jusqu'à 40 Go/s sur 30 mètres de catégorie 8. L'objectif était d'avoir une force directrice pour obtenir plus de bande passante et répondre aux différents besoins des clients.

    Lire la suite